Pourquoi le cannabis vous fait rire?


Pourquoi le cannabis vous fait rire?

Fumer du cannabis peut parfois vous faire rire à propos de n’importe quoi. Certaines choses semblent beaucoup plus drôle quand on plane. Certaines personnes rigolent à chaque fois qu’elles fument, et d’autres semblent ne pas pouvoir s’arrêter de sourire. Ça vous dit quelque chose ?

Le cannabis possède cette merveilleuse façon d’améliorer la vie de tous les jours.

Parlons un peu de neuroscience. Les récepteurs CB1 situés dans votre … Non, c’est une blague.

Pour faire simple, le cannabis chatouille votre cerveau, qui frémit et sursaute de façon métaphorique. On se retrouve parfois à genoux en train de rire hystériquement, alors que d’autres fois on est cloué au canapé avec un grand sourire. Et d’autres fois, on se retrouve en train de penser à absolument rien, avec une concentration sans égal.

Mais qu’est-ce qui dans le cannabis fait gonfler la bulle de l’humour en une grosse montgolfière qui nous transporte très très haut au royaume des éclats de rire ?

Comme ça :

L’acceptation graduelle du cannabis médical au cours des années passées a enfin fini par produire des preuves substantielles en laboratoire. Ce qui est absolument fabuleux ! Mais la neuroscience ne peut simplement pas expliquer ce phénomène. Pour mieux comprendre pourquoi nous rions, nous devons vraiment nous plonger un peu dans le royaume de la conscience.

POURQUOI NOUS RIONS EN GÉNÉRAL?

Le rire semble avoir une profonde origine ancestrale, qui remonte à des milliers d’années, bien avant que nous vivions dans des grottes et des arbres. Tout comme les lions montrent leurs crocs et rugissent, que les chiens et les ours grognent, ou que les gorilles crient (comme pratiquement tous les grands carnivores), l’homme montrait les dents comme forme de peur et d’agression. Le niveau sonore est juste une indication d’intensité.

Qu’est-ce qui se passe quand on est furieux ? On serre les dents et on rétracte les lèvres. Si la colère déborde, on finit même par crier. Le rire est pratiquement la même chose, mais avec une touche spéciale ! De manière étrange, le même mécanisme a évolué et il est devenu cette chose toute nouvelle.

Nous sourions pour montrer l’acceptation des autres. Nous augmentons ensuite l’intensité jusqu’à nous laisser aller à rire. Montrer les dents et émettre des sons se fait généralement en compagnie d’autres personnes, en signe de lien.

Le rire est une forme de communication non verbale et, contrairement à la croyance populaire, ce n’est pas exclusivement humain. Dans le royaume animal, on a retrouvé des preuves du rire chez de nombreux mammifères, des primates aux rats. Et comme chez l’homme, le rire est généralement associé aux chatouilles, au jeu et aux interactions quotidiennes générales.

Autre chose intéressante à propos du rire, c’est que lorsque nous rions, nous avons tendance à ouvrir nos défenses et à nous laisser aller. Mais quand on est blessé ou qu’on doit se protéger du danger, on a tendance à croiser les bras et à se rouler en boule en position fœtale, non ? Rire est le signe que l’on se sent à l’aise dans l’environnement et que l’esprit est tranquille.

Il a donc été théorisé que le rire pourrait avoir un profond lien subconscient entre le fait de montrer les dents (peur/agression) et l’affichage de la confiance. Et quand nous éclatons de rire sur le canapé et qu’on se retrouve par terre à se tenir les côtes, on ne fait que se défendre de manière subconsciente des attaques de chatouille de notre enfance. Assez bizarre, mais ça a du sens d’une certaine manière.

LA WEED NOUS RELAXE

LA WEED NOUS RELAXE

Dans notre société au rythme rapide, nous sommes toujours en éveil. C’était la même chose à l’époque où nous devions nous protéger des prédateurs dans la nature. La publicité, les feux de signalisation, la circulation, les bruits de la ville, la routine du travail, votre voisin qui met de la musique douteuse à fond à des heures indues, les armes à feu et explosions omniprésentes dans les médias … Tous ces éléments n’aident pas vraiment.

On nous apprend dès le plus jeune âge à être à fond dès le réveil jusqu’au coucher. Ce n’est pas du tout naturel. Nos organismes ont été faits pour être très actifs et éveillés pour la chasse ou la défense, mais le reste du temps pour contempler et imaginer.

Le cannabis est parfait pour éteindre cet état d’esprit d’ultra-éveil instantanément. Quand on consomme du cannabis, votre « champ de force d’éveil » est éteint et vous pouvez plus facilement vous relaxer.

Fumer de la weed en bonne compagnie et rire vont ensemble. C’est une marque d’affection et d’amitié. Sans le cannabis, vous ririez probablement de la même façon, mais c’est juste que planer augmente les probabilités de rire et renforce le côté amusant des choses.

Dans tout contexte social, si vous fumez de la beuh, vous êtes automatiquement invité par le groupe à laisser tomber vos mécanismes de défense quotidiens. Vous vous détachez de l’état « normal » et vous changez votre perception mutuelle pour un moment. De quoi parfois vous faire adopter l’état d’esprit « ouais mec on verra ça demain » pour vivre dans l’instant.

C’est au cours de ces moments précieux que de bonnes visions des choses les plus insignifiantes et banales sont observées, et partagées innocemment avec le monde. Personne ne se sent gêné, tout le monde rit ensemble et de belles amitiés se tissent.

Même avec un total inconnu, si vous éclatez soudain de rire ensemble, vous vous envoyez mutuellement un signal social, un signal de compréhension mutuelle. Un lien social est tissé. Planer sous l’effet de la weed aide dans ce cadre, et c’est probablement la raison de son utilisation massive dans un cadre social. Le cannabis est excellent pour rendre les gens détendus.

On pourrait toujours expliquer que la weed stimule les centres du plaisir, que les changements dans la libération de dopamine équilibrent la recapture de la sérotonine et bien d’autres analyses biochimiques. Mais à la base, le rire est un phénomène primal. Le cannabis ne fait que lui donner un souffle supplémentaire.

Pourquoi le niveau d’amusement augmente reste encore à être expliqué par la science.